Sponsored Links.

Copie de Sponsored Links

Sponsored Links


Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates
Les effets de l'hyperinflation sur les budgets d'approvisionnement de la Société nationale d'électricité, SNEL de Kinshasa (1992-1996). PDF Imprimer E-mail
Écrit par Administrator   
Mardi, 15 Juin 2010 00:00

 

International Christian University of Zaïre

Université Chrétienne Internationale du Zaïre

Kinshasa, Liméte

 

 

Mémoire présenté et défendu en vue d’obtention de grade licencié en hautes études commerciales et de gestion, option : administration des affaires.

Directeur : Professeur Kawata Bwalum, Ph.D. Rapporteur : Albert Boyi.

Kinshasa, Septembre 1997

Alain Michael Momo

 A propos de l’auteur

Alain Michael Momo a un diplôme postuniversitaire de  master’s en administration des affaires (coursebased) avec thèse de Cape Peninsula University of Technology de Cape Town, un diplôme universitaire (bac +5) en Hautes études commerciales et de gestion, spécialisation : administration des affaires, de l’université chrétienne internationale du Congo (ex. Zaïre), et un diplôme des études supérieures en programmation de l’Institut Supérieur de l’Informatique des Affaires, Campus de Cape Town. Alain Michael Momo a exercé plusieurs fonctions de Pointe-Noire (Congo-Brazzaville) jusqu’en Afrique du Sud tant dans des  établissements d’enseignement supérieur que les entreprises.

 Mots clés : Inflation, hyperinflation, dollarisation, Snel, barrage d’Inga, coupures d’électricité à Kinshasa, les budgets d’approvisionnements, le Roi Mobutu, Banque mondiale et le Zaïre, le sous-développement.

 

 III. PROBLEMATIQUE

 Aujourd’hui on parle de plus en plus du rôle de l'Etat, entrepreneur dont les modalités d'intervention dans la politique économique d'un pays sont multiples et variées.

Pour jouer ce role principal au Congo Kinshasa, l'Etat dispose d'important portefeuille composé d'une cinquantaine d'entreprises classées par secteurs stratégiques de l'économie nationale est telle que si elles étaient convenablement gérées, leurs ressources contribueront positivement â la croissance économique de la République démocratique du Congo.

La SNEL qui fait partie des entreprises publiques à caractère industriel et commercial doit faire face à une situation particulièrement difficile en période de l'hyperinflation.

Notamment en ce qui concerne l'élaboration de ses différents budgets d'exploitation générale.

Ces derniers face à une situation d'inflation persistante, se retrouvent confrontés à des écarts considérables qu'il faudrait expliquer en rapport avec l'hyperinflation.

Nous voudrions dans le cadre de ce travail tenter d'expliquer l'inadéquation existante dans les budgets d'exploitation qui au fil des années fluctuent.

La production des services de la SNEL est faite en monnaie nationale de plus en plus dépréciée et l'acquisition de ses équipements en devises fortes; la situation de l'hyperinflation que connait le pays amenuise la capacité contributive du budget d'exploitation à réaliser les objectifs tracés par la société dans sa politique d'exploitation.

 IV. INTERET DU SUJET

 L'intérêt du sujet choisi est double: d'une part, la SNEL, entreprise industrielle et commerciale doit acquérir des équipements relatifs à son exploitation évalués en devises alors que la vente de ses services se fait en monnaie nationale de en plus dépréciée, ses différents budgets d'exploitation établis d'une année à l'autre accusent des fluctuations qu'il convient de déterminer les causes.

Ce livre est surtout important pour les dirigeants de la RDC au pouvoir après le régime de Mobutu. Ce livre est un aspect critique pour les gouvernements du monde, les entreprises multinationales et personnes intéressées à investir au Congo.

 V. OBJECT DE L'ETUDE

 

Notre étude a l'ambition d'analyser la persistance des écarts qui ressortent à travers l'exécution des différents budgets d'exploitation dans leur rapport avec la spirale inflatoire.  La SNEL dans ses activités d'exploitation traite avec les différents fournisseurs. Ces derniers lui vendent des équipements dont les prix sont exprimés en devises fortes et les services rendus par la Snel à ses clients vendus en Zaïre- monnaie. Il est très évident que les prévisions budgétaires de la Société Nationale d'électricité exécutées en monnaie nationale soient en déséquilibre.

 VI. DELIMITATION DU SUJET

 La circonscription du sujet est l'une des conditions pour la réussite d'une recherche.

Les budgets d'exploitation de la Snel constituent le cadre de cette étude. Notre analyse portera sur une période de cinq années à travers lesquelles les fluctuations budgétaires de la société seront analysées.

 VII.METHODES ET TECHNIQUES DE RECHERCHE

 Nous avions eu en recourt la technique documentaire qui consiste à analyser les documents relatifs à notre sujet.

L'interview a fait également partie de technique de recherche. Il s'agit d'un jeu de questions- réponses qui  nous a permis d'obtenir auprès des responsables des différents services les renseignements utiles à l'élaboration de notre analyse.

En vue d'approfondir nos investigations, il nous a été possible de suivre, d'observer le fonctionnement des services tant de la direction du budget que d'autres services de direction générale dont les renseignements étaient susceptibles d'intéresser mon sujet.

 VIII. DIFFICULTES RENCONTREES

Nous avions rencontrés des difficultés d'ordre multiple: l'obstruction à l'information. Le refus d'être reçu, la privation des documents relatifs à notre sujet, l'incapacité de s'assurer chaque fois le moyen de transport et tant d'autres.

 IX. CANEVAS DU TRAVAIL

 L'étude contient quatre chapitres subdivisés en sections. Le chapitre premier présente la Snel, sa structure organique et son fonctionnement.

Le deuxième chapitre traite de l'hyperinflation, ses causes et effets néfastes sur le patrimoine de l'entreprise.

Le troisième chapitre relate les notions de budget, l'organisation d'acquisition des équipements à la Snel et sa politique d'exploitation.

Le quatrième analysera les différents écarts des budgets d'exploitation de la Snel à travers les cinq exercices (1992-1996), ainsi que leurs causes probables, et enfin une conclusion générale.

CONCLUSION GENERALE

Notre étude a porté sur les effets de l'hyperinflation et les budgets d'exploitation de la Société nationale d'électricité, Snel pour la période 1992-1996.

Il a été relevé à l'issue de l'analyse les points ci-après:

La Snel, société d'Etat, est issue de SOGELEC, FORCES DU BAS, FORCES DE L'EST, COMETRIC, COGELIN ET SOGEFOR.

L'organisation et le fonctionnement de cette entreprise obéissent à l'ordonnance- loi numéro 78/002 du 06 Janvier 1978 portant les dispositions générales applicables aux entreprises publiques.

Ainsi donc, la société a un conseil d'administration, un comité de gestion, et un collège des commissaires aux comptes.

Nous avons ensuite défini l'inflation, exposé l'ensemble des concepts" inflation", rencontrés dans la littérature économique tout en montrant l'évolution de cette inflation à travers le monde, en explicitant ses causes externes et internes, ainsi que l'hyperinflation comme stade ultime de l'inflation.

Il nous a été permis d'analyser les budgets et les différentes notions y afférentes.

Dans la partie de notre étude consacrée essentiellement aux budgets d'exploitation de la Snel, pour la période 1992-1996, il a été question d'analyser en profondeur l'exécution et le control budgétaire. Notamment, l’étude de la structure des profits ainsi que des charges et la constatation des écarts. Ces derniers sont analysés en rapport avec l'hyperinflation.

Lors de la création de la nouvelle société Snel en 1974, nous avions souhaité que la Snel ait été le  fruit d'une fusion-scission, mais les autorités qui avaient initié l'opération de l'entreprise publique  Snel ont préféré la liquidation d'office des sociétés SOGELEC, FORCES DU BAS, FORCES DE L'EST, COMETRIC, COGELIN, et SOGEFOR pour former une nouvelle société Snel.

En procédant ainsi, la nouvelle société aurait certainement perdu une bonne partie des biens appartenant aux anciennes entreprises par le fait que, les sociétés dissoutes ont du vendre leurs biens pour une bonne partie, au lieu que ceux -ci soient d'office récupérés par la Snel.

L'Inflation joue un rôle négatif sur le patrimoine de l'entreprise notamment au niveau des immobilisations et des valeurs disponibles.

Heureusement, en ce qui concerne les immobilisations, les règles sont consignées dans les ordonnances -loi numéro 77-018 du 25 Juillet 1977 et numéro 89 -017 du Février 1989 qui recommandent la réévaluation légale en utilisant les coefficients de réévaluation publiés par le fisc.

En vue de mettre à l'abri les valeurs disponibles en monnaie nationale, la société publique Snel les  dépenses au plutôt que possible dans l'achat des fournitures dès leurs encaissements.

Quant aux valeurs d'exploitation et les valeurs réalisables, elles sont automatiquement réévaluées au cours du jour, leurs valeurs étant constamment comparées aux prix du marché.

En ce qui concerne le rapport inflation - gestion budgétaire à la Snel, cette dernière se pré- dispose vis-à-vis de l'hyperinflation dans la gestion de ses budgets en constituant une provision importante d'une dotation dite "dotation provisionnelle pour risque de fluctuation monétaire ", ce qui est louable.

Dans l'étude des différents budgets d'exploitation de la Snel, il a été remarqué que le mécanisme de control budgétaire n'est pas assez performant.

En effet, nous avons constatés que les contrôles budgétaires sont faits par un effectif très réduit qui arrive difficilement à cerner l'ensemble du mécanisme de contrôle budgétaire.

Quant à l'étude du budget, il nous a été permis de remarquer que la Snel ne maitrise pas ses différents paramètres de gestion. Ce qui contribue à la l'élaboration incohérente des budgets d'exploitation.

Notamment:

- les paramètres relatifs à l'élaboration correcte des tarifs d'équilibre et ceux des demandes potentielles d'énergie aussi bien interne qu'à l'exportation.

-  l'identification exacte des nombres des abonnés par des contrôles réguliers des clandestins.

- au niveau de la comptabilisation des créances, la Snel ne respecte pas les principes universellement admis consistant à confirmer tous les comptes débiteurs.

- La Snel ne réalise pas des amortissements convenables pouvant compenser rapidement les dépréciations de l'outil de production.

- L'Etat débiteur handicape les activités.

Nous souhaitons à la suite des constats relever dans notre étude que:

-La Snel puisse correctement cerner ses différents paramètres de gestion plus spécialement au niveau des tarifs d'équilibre, réalisations de certaines études de conjonctures économiques pour pouvoir prévoir la baisse des activités de certains gros clients comme la Gécamines et d'autres entreprises de grande envergure consommatrice de l'énergie électrique.

Pour décourager les fraudeurs, consommateurs clandestins de l'électricité, il serait souhaitable d'initier le contrôle régulier des abonnés.

- Sur le plan comptable, il convient de confirmer les comptes débiteurs et de constituer les comptes spéciaux pour éviter des pertes dues aux redressements fiscaux.

En fin, en vue de faire face à la dépréciation de l'outil de production, il est souhaitable de constituer de dotation aux amortissements et provisions qui seraient de nature à compenser rapidement l'outil de production. 

LAST_UPDATED2